60 ème album des Tuniques bleues !

Hello tout le monde,

Si vous êtes fan des tuniques bleues, j’espère que vous avez de la place sur la bibliothèque !

Eh oui, ça y est, après 48 ans d’activité Lambil au dessin et Cauvin au scénario remettent le couvert. Autant dire que en bande dessinée, 60 albums, c’est carrément fou! A l’heure actuelle avec l’incroyable évolution des supports et la vitesse à laquelle les nouveaux projets entrent dans le marché c’est presque impossible d’imaginer un tel succès.

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de découvrir l’univers des Tuniques bleues on y raconte l’histoire de Chesterfield et Blutch. Comme chien et chats, les deux hommes de l’armée du nord des Etats-unis vivent depuis 60 albums des aventures plus folles les unes que les autres en pleine période de guerre de Sécession.

img_0171

Un dessin vif et précis, des décors grandioses, un réel soucis du détail et un humour adapté à tous, voici quelques éléments qui font le succès de la BD.

Pour l’anecdote, on a eu vent qu’en 60 épisodes on ne peut compter que 4-5 anachronismes. Parmis ceux-ci j’ai retenu l’impression photo sur papier ainsi que l’utilisation de la dynamite.

Lors d’une conférence de presse Dupuis, nous avons eu la chance rencontrer Willy Lambil le dessinateur des tuniques bleues depuis 1972. Ce qui est amusant c’est de constater que le dessinateur est plutôt modeste. Ce qui le tracasse c’est surtout le soucis du réalisme, costumes, décors, sa vie au cotés des tuniques bleues lui aura fait amasser des centaines d’ouvrages d’histoire pour servir sa documentation. Lorsqu’on lui demande si il est prêt à passer le flambeau, eh oui il a quand même 80 ans ce grand bonhomme, il ne veut rien entendre !

Quelques jours après sa rencontre, je me trouvais comme à l’habitude derrière le comptoir du magasin Belge une fois grand place. Je discutais avec une créatrice quand soudain j’aperçois monsieur Lambil et sa femme qui marchent bras dessus bras dessous. Sans plus attendre je saute dehors et lui demande si je peux avoir une dédicace car j’ai enfin l’album. Après un « j’aurai pas le temps de vous faire une oeuvre d’art mon cher » et une recherche un peu longue du crayon fétiche, j’ai eu le plaisir de voir mon album n°60 griffonné et signé !

img_0172

En parallèle au n°60, pour fêter la belle histoire de cette BD, Dupuis a eu la super idée de rassembler une petite dizaine de dessinateurs et scénariste de la scène actuelle pour faire des histoires courtes. Blutch et Chesterfield se voient donc dans un très bel ouvrage, représentés et racontés « à la manière de ». J’aime beaucoup le résultat, je vous invite vivement à y jeter un œil !

img_0168

En attendant le 61, je me suis d’ailleurs, à cette occasion, prêté au jeu de la réinterprétation en dessin, voir ci dessous 🙂

img_0099

Plus d’infos sur les deux albums ici !

A très bientôt !

Arthur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s